Poker : comment ajuster sa stratégie ?

En général, les mains que l’on joue au poker avant le flop et la façon dont on les évalue et joue après le flop seront définies par la hauteur effective de tapis. Par hauteur effective de tapis il faut comprendre la hauteur du tapis le plus petit. Si vous avez par exemple un tapis de 100 gros blinds et que votre relance préflop est payée par un tapis de 30 gros blinds. Le tapis le plus petit représente l’argent maximum qui peut être gagné ou perdu fans le coup.

C’est ce tapis qui détermine la stratégie globale. Un des objectifs au poker est d’avoir la meilleure main (c’est la probabilité poker) quand tout l’argent va au milieu. Si les tapis sont petits, tout l’argent devrait être envoyé dans le pot assez vite.
Vous devez donc jouer des mains qui ont tendance à être les meilleures avant ou après flop. Comme nous venons de le dire, ces mains sont les grosses paires et les mains de types A-x fortes ou broadways fortes. Les grosses paires n’ont pas forcément besoin de s’améliorer pour être la meilleure main au flop. Elles seront en général la meilleure main.  Avec de gros tapis, l’argent n’ira pas au milieu avant la turn ou la river.

Cela représente beaucoup d’argent quand les tapis volent et il y a deux conclusions à en tirer : premièrement le fait que l’argent parte plus tard au milieu favorise les mains qui mettent du temps à se développer comme les consécutives assorties, les As assortis, les semis consécutives (consécutives avec un écart de carte), et à un degré moindre les petites paires.

Deuxièmement en raison de l’importante somme d’argent investie les joueurs n’engageront pas définitivement leur tapis sans au moins une main qu’ils estiment forte. Pour apprendre le poker il faut bien assimiler cela et pour gagner cet argent vous avez besoin d’une main très forte bien dissimulée. Les meilleures mains dans cet optique sont les mains qui constituent des quintes improbables.

Vous pourriez aussi aimer...