Les joueurs (John Dahl, 1998)

Inspiré par les voyous à la Martin Scorsese et assisté d’une splendide galerie de fripouilles, John Dahl, réalisateur de The Last Seduction, amène son public à voir se qu’il se passe derrière les portes fermées, dans le monde secret des parties de poker.

Les joueurs (John Dahl, 1998)

La traduction du titre n’est pas très bonne mais le titre original Rounders est impossible à traduire en un mot. Un rounder est un joueur qui connaît tous les angles possibles de jeu et qui réussi à gagner sa vie sur les tables de poker.

Ce film produit par Miramax en 1998 raconte l’histoire d’un joueur de poker en difficulté, joué par Matt Damon. Après avoir épargné pendant des années ses gains gagnés lors de petites parties de poker, Mike McDermott décide de tout risquer dans une salle de poker clandestine face à Teddy KGB, qui comme vous l’aurez deviné, est un russe sérieusement dangereux, très bien joué par John Malkovich. Forcément Mike perd tout, et promet de rester loin du monde du Poker. Pendant 2 ans, il s’investit dans ses études de droit et dans son couple jusqu’à ce que son meilleur ami surnommé « l’asticot » et joué par Edward Norton, sorte de prison. Pour l’aider à rembourser ses dettes, Mike va se remettre au poker et va même se porter garant pour son ami, qui s’avère être un tricheur invétéré. Mike doit alors rembourser 15 000$ pour le lendemain.

Les joueurs (John Dahl, 1998)

Ce film possède une mise en scène et une structure dramatique très classique, comme on l’a souvent vu dans les films tournés en Amérique dans les années 90. Mais ce n’est pas un problème car l’intérêt du film n’est pas là. On peut d’abord saluer la qualité du jeu des acteurs, qui sont quand même des grands noms du cinéma. Le choix d’une voix-off permet de s’identifier facilement au personnage principal et de mieux ressentir la pression et l’intensité des actions.

Le film a été en quelque sorte annonciateur du boom du poker, et surtout du Texas Hold’em qui est la variante de poker la plus jouée au monde. C’est pourquoi Les Joueurs est un film de référence pour de nombreux fans de poker. Les personnages, malgré leurs nombreux défauts, sont attachants, et le film ne les jugent pas. Le réalisateur choisi de nuancer ses propos et ne propose pas de vision manichéenne du poker,  chaque personnage a ses raisons d’agir bien ou mal et leur développement est assez bien mené pour qu’on puisse les comprendre sans pour autant valider leur choix.

Les joueurs (John Dahl, 1998)

En résumé, servi par un jeu d’acteurs excellent, Les joueurs est un film efficace et palpitant qui vous tiendra en haleine et vous donnera le goût pour le poker, si vous n’êtes pas déjà contaminé.

Réalisé par John Dahl; écrit par David Levien et Brian Koppelman; directeur de photography, Jean-Yves Escoffier; montage par Scott Chestnut; musique de Christopher Young; chef décorateur, Rob Pearson; produit par Joel Stillerman et Ted Demme; edité par Miramax Films. 120 minutes.

Avec: Matt Damon (Mike), Edward Norton (l’asticot), John Turturro (Joey), Famke Janssen (Petra), Gretchen Mol (Jo), John Malkovich (Teddy K.G.B.) Martin Landau (ProfesseurPetrovsky), Michael Rispoli (Grama) et Vernon E. Jordan Jr. (Juge McKinnon).

les joueurs

joueurs film

les joueurs film

Vous pourriez aussi aimer...